L’Europe rongée par les extrêmes droites

En Allemagne, les nostalgiques du Reich se préparent au putsch

Les « Citoyens du Reich », une mouvance allemande d’extrême droite, ont longtemps été vus comme des « ethno-nationalistes » barjots et folkloriques. Mais deux affaires et un procès qui vient de s’ouvrir à Coblence montrent qu’ils sont désormais prêts à attaquer l’État.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Berlin (Allemagne).– Les plans d’enlèvement de l’actuel ministre de la santé allemand Karl Lauterbach, avec « élimination physique de ses gardes du corps si nécessaire », sont au centre d’un procès qui s’est ouvert à Coblence (Rhénanie-Palatinat) mercredi 17 mai. L’acte d’accusation contre le groupuscule des « Patriotes réunis » – quatre hommes de 44 à 56 ans et une femme de 75 ans, ancienne professeure de religion – lève le voile sur la dérive inquiétante du mouvement conspirationniste des « Reichsbürger » (« Citoyens de l’Empire »), une nébuleuse de vingt-trois mille personnes dont 10 % seraient dangereuses selon la police fédérale.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal