Guerre en Ukraine: les civils paient le prix fort

Par

L'offensive ukrainienne se poursuit dans l'est de l'Ukraine, l'armée tirant aveuglément sur les civils, tandis que les séparatistes pro-russes ne font pas non plus dans la dentelle. Depuis mars, le conflit a fait plus de deux mille morts. Les combats s'intensifient dans deux villes voisines de Donetsk. Les civils, eux, pleurent leurs morts et fuient une région devenue invivable.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quarante-trois nouveaux morts, dont 34 civils, et 29 personnes blessées ces deux derniers jours, selon les autorités ukrainiennes. Dans l'est de l'Ukraine, la population civile continue de faire les frais des échanges de tirs entre armée ukrainienne et séparatistes pro-russes, tandis que l'offensive menée par Kiev se poursuit et se concentre ces jours-ci autour des villes voisines de Donetsk, Makiivka et Ilovaïsk. Derrière la bataille armée, médiatique, et désormais humanitaire que se livrent Moscou et Kiev, ce sont donc des destins individuels qui se brisent. La liste des blessés, des morts et des déplacés s'allonge chaque jour davantage, tandis que sur place, le quotidien s'avère de plus en plus difficile à vivre.