Pour le patron de L’Oréal, la pollution permet de vendre des produits de beauté

Par

Jean-Paul Agon, qui dirige le groupe de cosmétiques depuis 41 ans, a créé la polémique en expliquant que la pollution des grandes villes était lucrative pour ses affaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans une interview accordée mi-septembre au site américain Marketwatch, Jean-Paul Agon, le patron de L’Oréal affirme que « quand vous habitez en ville, votre peau, vos cheveux, sont plus sollicités que si vous viviez dans une zone rurale, vous avez donc plus besoin de shampoings, d’après-shampoings, de soins pour la peau ; de crèmes hydratantes, d’anti-UV, etc. »