A Hong Kong, un quart de la population manifeste. Qui sont ces manifestants?

Par Margot Clément

Dimanche dernier, plus de 1,7 million de personnes ont contesté l’autorité de Pékin à Hong Kong. Ils s’apprêtent à récidiver en fin de semaine à l’appel du Front civil des droits de l’homme. La moitié des manifestants se considèrent issus de la classe moyenne et 41 % sont issus des classes populaires. « Ils sont loin d’avoir tous 20 ans », constate un retraité manifestant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hong Kong, correspondance.– Jusqu’où devra aller à la désobéissance civile pour faire plier les autorités ? Le mouvement massif de contestation à Hong Kong, initialement modéré dans ses modes d’action, a semblé de plus en plus tenté par les méthodes plus radicales. Ce qui en dit long sur l’exaspération sociale et politique, mais aussi sur la politisation de la société. Plus les années passent, plus Pékin accroît son influence et moins les Hongkongais acceptent l’idée de devoir se soumettre au gouvernement central.