En Israël, la fin de Netanyahou (ou pas)

Par

Après avoir tenté et échoué pour la seconde fois en six mois de former un gouvernement, le premier ministre israélien jette l’éponge et laisse à son rival Benny Gantz la possibilité d’essayer. Mais la tâche de ce dernier est des plus compliquées et Netanyahou pourrait ne pas avoir dit son dernier mot.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Israéliens ont tellement pris l’habitude d’avoir un premier ministre nommé Benjamin Netanyahou qui, malgré l’adversité, parvient toujours à ses fins que l’annonce de son renoncement à former un gouvernement lundi 21 octobre 2019 les a pris de court. Alors qu’il lui restait encore deux jours pour tenter de bâtir une coalition, ce qu’il n’est pas parvenu à faire ni en avril dernier ni cet automne après un second scrutin législatif, Netanyahou a choisi de jeter l’éponge.