Le Mexique prête main-forte à Trump dans sa lutte contre l’immigration

Par Marie-Pia Rieublanc

En dépit des promesses du nouveau président Obrador, le Mexique se retrouve au centre du plan américain annoncé par Trump pour bloquer les migrants venus d’Amérique centrale : c’est là que devront rester toutes les personnes en attente d’un visa pour les États-Unis. À Tijuana, des milliers de migrants s’entassent déjà dans des camps, victimes de toutes les violences.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mexico (Mexique), correspondance. - Ils sont bloqués à Tijuana depuis plus d’un mois. Aux portes de leur rêve américain. Plus de 3 000 migrants d’Amérique centrale qui ont traversé le Mexique en “caravanes” dans l’espoir de rejoindre les États-Unis pour y vivre et travailler, se retrouvent là à attendre, encore très loin de leur but.