La NSA aurait infiltré les serveurs du géant chinois Huawei

Dans son édition du samedi 22 mars, le New York Times se fonde sur des documents Snowden pour montrer que la NSA a espionné le géant chinois des télécommunictions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'agence américaine de renseignement, la National Security Agency (NSA), a infiltré les serveurs du siège du géant chinois des télécommunications et de l'internet Huawei et recueilli des informations sensibles en captant des communications entre cadres dirigeants.