Le vote des résidents espagnols à l'étranger est une véritable odyssée

Par et ELENA HERRERA

Les Espagnols émigrés rencontrent des difficultés pour voter de l'étranger aux élections municipales et régionales du 24 mai. Depuis 2011, le gouvernement espagnol a institué la procédure de vote dite « rogado » qui contraint les Espagnols vivant à l’étranger à un parcours du combattant pour pouvoir voter.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« On se livre à un véritable jeu de massacre avec le vote de l'étranger. » Maria R. est résidente à Berlin et travaille à l’accueil dans une auberge, elle est catégorique sur le sujet. Maria considère que les Espagnols émigrés rencontrent beaucoup de difficultés pour voter de l'étranger aux élections municipales et régionales du 24 mai. Il en résulte un droit de vote « limité et inconstitutionnel » rendant impossible l'exercice de leur citoyenneté pour les Espagnols émigrés comme elle.