Les documents Takieddine. Comment la DGSE a protégé l’émissaire du clan Sarkozy

Par et
La Direction générale de la sécurité extérieure a dissimulé aux juges de l'affaire Karachi ses informations sur l'homme d'affaires franco-libanais. Secondé par une société d'intelligence économique, Ziad Takieddine avait proposé en 2005 à la DGSE de lui livrer «des renseignements touchant à la sécurité extérieure de la France».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cet homme est à lui seul un secret d'Etat. Jusqu'à récemment, Ziad Takieddine, l'émissaire officieux du clan Sarkozy auprès de plusieurs dictateurs arabes et principal suspect dans le volet financier de l'affaire Karachi, pouvait dormir tranquille. La direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ne dirait rien.