Le président chilien propose des mesures pour éteindre la contestation

Par
Face à l'escalade de la contestation au Chili, le président Sebastian Pinera a proposé mardi une série de mesures destinées à dissiper le mouvement anti-gouvernemental, parmi lesquelles l'instauration d'un salaire minimum garanti, la hausse des retraites et la stabilisation des coûts de l'électricité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

SANTIAGO (Reuters) - Face à l'escalade de la contestation au Chili, le président Sebastian Pinera a proposé mardi une série de mesures destinées à dissiper le mouvement anti-gouvernemental, parmi lesquelles l'instauration d'un salaire minimum garanti, la hausse des retraites et la stabilisation des coûts de l'électricité.