Pour les unionistes d’Irlande du Nord, le Brexit ne passe pas

Par

Protestants, unionistes et loyalistes représentent la moitié de la population nord-irlandaise. La nouvelle frontière dans la mer d’Irlande qui menace leur identité britannique les inquiète, et la colère monte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Markethill, Belfast (Irlande du Nord).– Markethill, comme toute l’Irlande du Nord, est un drôle de mélange : les boîtes aux lettres y sont du même rouge qu’en Grande-Bretagne et d’innombrables Union Jacks flottent sur les lampadaires de la rue principale. Mais les pubs arborent aussi le logo de la Guinness irlandaise et la ville est entourée de champs de moutons qui font honneur au surnom de l’île d’Émeraude.