Victoire de la droite dure au Paraguay

Par

Au Paraguay, c'est le fils d'un cacique de l'ancienne dictature qui a remporté l'élection présidentielle dimanche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mario Abdo Benítez est le fils de l'ancien secrétaire particulier du général Stroessner, le dictateur qui a dirigé le Paraguay d'une main de fer entre 1954 et 1989. Il a été en 2006 un des porteurs du cercueil de cet autocrate responsable d'avoir tué plus de 400 personnes et torturé près de 19 000 autres. Dimanche 22 avril, il a été élu président de cette république sud-américaine contre la représentante de la gauche locale. Quoique ayant explicitement condamné la violence de la dictature militaire, il a salué les « réalisations » de cette dernière et son premier acte, après son élection, a été de se rendre sur la tombe de son père, toute proche de celle du général Stroessner. Mario Abdo Benítez est le représentant de l'aile conservatrice du Parti colorado et a remporté la primaire du parti en décembre contre un modéré. Sa victoire signe un nouveau recul de la gauche en Amérique latine. En 2012, le président de gauche Fernando Lugo avait été destitué par le parlement après des affrontements entre paysans et policiers.