En Pologne, les catholiques intégristes veulent tirer profit du confinement

Par

Nouvelle tentative des catholiques intégristes pour interdire l’avortement, maintien contre vents et marées de l’élection présidentielle toujours prévue en mai : à l'heure du confinement, les coups de boutoir contre la démocratie polonaise se poursuivent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Même en temps de confinement, les Polonaises ne peuvent pas baisser la garde contre les assauts répétés des catholiques intégristes désireux de bannir l’éducation sexuelle et de balayer leurs maigres droits à l’interruption volontaire de grossesse. Le parti national-conservateur au pouvoir, Droit et Justice (PiS), a provoqué la stupeur en présentant mercredi 15 avril à la Diète (la chambre basse du Parlement) des projets de lois lancés par les pétitions citoyennes « Stop à la pédophilie » et « Stop à l’avortement ».