L’Iran au cœur du sommet tripartite de Jérusalem

Américains et Israéliens veulent persuader Moscou d’adopter une politique de limitation drastique de la présence de Téhéran en Syrie, relate L'Orient-Le Jour à Beyrouth.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Historique », « sans précédent ». Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou n’a pas lésiné sur les qualificatifs pour décrire le sommet qui s’ouvre aujourd’hui à Jérusalem. Il réunit en effet pour la première fois les conseillers américain et israélien à la Sécurité nationale, John Bolton et Meir Ben-Shabbat, ainsi que le secrétaire russe du Conseil de sécurité, Nikolaï Patrushev. Au menu de cette rencontre : des discussions sur les questions « de sécurité régionale », et, plus spécifiquement, la présence iranienne en Syrie.