En Syrie, la résistance à Assad persiste

Par Jean-Armand Carcy


Depuis le 7 juin, des manifestations ont de nouveau éclaté dans des zones contrôlées par le régime pour réclamer le départ du dictateur. Mediapart, qui a visité le pays avant la pandémie, avait pu se rendre compte de cette colère en gestation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Damas, Homs, Alep (Syrie), envoyé spécial.– Neuf ans après la révolte de 2011, des Syriens manifestent de nouveau pour réclamer le départ du dictateur Bachar al-Assad dans des zones pourtant contrôlées par le régime. Elles ont débuté à Sweida, le 7 juin, témoigne, depuis Idlib, un militant originaire de cette ville du sud de la Syrie à majorité druze. « Les revendications concernent notre quotidien difficile, explique-t-il, alors que la monnaie nationale a connu un effondrement sans précédent. »