Attaque au chlore à Alep, Moscou et Damas accusent les rebelles

Par
Plus de 100 personnes ont été blessées samedi soir à Alep, dans le nord-ouest de la Syrie, lors d'une attaque présumée au gaz toxique que le gouvernement syrien et son allié russe ont attribuée aux insurgés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BEYROUTH (Reuters) - Plus de 100 personnes ont été blessées samedi soir à Alep, dans le nord-ouest de la Syrie, lors d'une attaque présumée au gaz toxique que le gouvernement syrien et son allié russe ont attribuée aux insurgés.