Le Covid-19 est loin d’avoir épargné le continent africain

Les résultats d’enquêtes de séroprévalence menées dans six pays africains, qui viennent d’être rendus publics, montrent que le nombre officiel de cas confirmés sous-estime drastiquement la réalité des infections. Mais le nombre de morts est moins élevé que redouté.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Comment le continent africain a-t-il échappé à l’hécatombe que tous les observateurs redoutaient ? Des modèles mathématiques avaient prédit, au début de la pandémie, une catastrophe sanitaire : de 300 000 à 3,3 millions de décès et jusqu’à 1,2 milliard d’infections. Ils tenaient notamment compte de la contagiosité de la maladie et du manque d’infrastructures médicales sur le continent.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal