Espagne: la polémique sur les restes de Franco illustre la puissance des réseaux de ses héritiers

Par Laura Guien

À l’approche d’élections législatives, le 28 avril, le conflit entre le gouvernement socialiste espagnol et la famille Franco sur l’exhumation des restes du dictateur s’intensifie. L’affaire met de nouveau en lumière les réseaux et privilèges dont bénéficient ses héritiers, en particulier par le biais de l’opaque Fondation Franco, et illustre la difficulté du travail de mémoire espagnol.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Barcelone (Espagne), correspondance.-  À l’approche des législatives anticipées du 28 avril en Espagne, le gouvernement socialiste de Pedro Sánchez et les héritiers de Francisco Franco continuent de s’affronter autour du mausolée du Valle de los Caídos (la « Vallée de Ceux qui sont tombés »).