Fusillade au sein d’une caserne en Tunisie

Huit soldats ont été blessés avant que l'assaillant, un caporal objet d'une sanction disciplinaire, ne soit tué. Le ministère de la défense estime qu'il ne s'agit pas d'un attentat terroriste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A Tunis, des tirs ont retenti ce lundi matin dans la caserne militaire de Bouchoucha, non loin du quartier du Bardo, où se trouvent l’Assemblée des représentants du peuple et le musée du Bardo. Selon Belhassen Oueslati, porte-parole du ministère de la défense, un caporal a ouvert le feu sur d’autres soldats. Le bilan du nombre de morts parmi les soldats, entre deux et quatre, varie encore selon les sources. Huit soldats ont 'entre eux ont été blessés avant que l'assaillant ne soit tué. Privé de permis de port d’arme, ce caporal avait dérobé celle d’un soldat.