David Cameron joue la pantomime du « Brexit »

Par Sébastien Martin

Ce jeudi soir, au conseil européen, le premier ministre britannique David Cameron doit présenter à ses partenaires ses principales demandes de rapatriement de pouvoirs. Il s’agit essentiellement d’un exercice caricatural de communication car il n’est dans l’intérêt d’aucune des parties d’aller trop vite en besogne. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres, correspondance.- Les Britanniques, d’habitude adeptes d’humour fin, se lâchent une fois par an lors des traditionnelles pantomimes de Noël : d’énormes farces avec des personnages caricaturaux, qui incluent beaucoup de coups de pied aux fesses et de tartes à la crème. Les spectateurs participent, huant à pleins poumons le vilain (« bouhh »), avertissant le héros (« he’s behind you !!! ») et confirmant les affirmations des personnages (« oh yes, it is ! »). C’est très drôle et aussi indigeste qu’un Christmas pudding.