Politique migratoire: l’Europe éclatée

Par

Le « mini-sommet » qui s’est tenu ce dimanche 24 juin à Bruxelles n’a débouché sur aucune proposition concrète. Avec seulement 16 pays représentés sur 28, il acte des divergences profondes des États membres, à quelques jours d’un conseil européen, les 28 et 29 juin, qui se voudrait décisif sur la politique migratoire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pas même une déclaration commune. Les 16 dirigeants réunis dimanche 24 juin à Bruxelles sous l’égide du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, n’ont pas répondu aux espoirs escomptés – à savoir établir une base commune de discussion à quelques jours d’un conseil européen annoncé depuis des semaines comme décisif sur la politique migratoire.