John Bolton, l’homme qui pousse Trump à faire la guerre

Par

Le conseiller à la sécurité nationale John Bolton fut un partisan enthousiaste de la guerre en Irak. Il réclame depuis longtemps des frappes contre l’arsenal nucléaire iranien. Le voilà qui cherche désormais à convaincre Trump de l’opportunité d’une guerre avec le régime de Téhéran.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.– Ce jour-là, le 13 mai, un article du New York Times était presque passé inaperçu.« Jeudi dernier, lors d’une réunion des principaux conseillers à la sécurité nationale du président Trump, le secrétaire à la défense par intérim Patrick Shanahan a présenté un plan militaire réactualisé qui envisage d’envoyer jusqu’à 120 000 militaires au Moyen-Orient si l’Iran devait attaquer les forces américaines ou accélérer ses travaux en matière d’armes nucléaires. »