New York et Shanghai noyées d'ici 2100 ?

Par

Pour le célèbre climatologue James Hansen, qui a lancé l'alerte au réchauffement en 1988, l'objectif international de maintenir la hausse des températures en-dessous de 2° C est insuffisant et même « très dangereux ». Un avertissement ciblé en direction de l'administration Obama et des négociateurs du sommet sur le climat de Paris, prévu à la fin de l'année.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le climatologue américain James Hansen, connu pour avoir, en 1988, alerté le Congrès des États-Unis sur le réchauffement anthropogénique, vient de lancer un nouvel avertissement : la fonte accélérée des glaces polaires pourrait faire monter le niveau des mers de plusieurs mètres d’ici 200 ans et même, dans l’hypothèse la plus pessimiste, d’ici la fin du siècle.