Libye: accord sous l'égide de Macron pour des élections «dès que possible»

Par

Les deux principaux protagonistes de la crise en Libye se sont engagés mardi à un cessez-le-feu et à l'organisation d'élections « dès que possible ». Une petite victoire diplomatique pour Emmanuel Macron, mais qui est très loin de mettre fin à l'instabilité régnant depuis 2011.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une première, et une victoire, au moins symbolique, pour Emmanuel Macron. Sous la houlette du président de la République, les deux principaux protagonistes de la crise en Libye, réunis mardi près de Paris, sont parvenus à une déclaration commune appelant à un cessez-le-feu et à la convocation d’élections. Mais ce premier pas est très loin de régler l’instabilité politique et sécuritaire qui sévit dans le pays depuis l’intervention militaire française en 2011.