Washington annonce de nouvelles sanctions contre le Venezuela

Par
Les Etats-Unis ont imposé mardi de nouvelles sanctions contre des responsables vénézuéliens - en l'occurrence Cilia Flores, l'épouse du président vénézuélien Nicolas Maduro, et plusieurs proches collaborateurs de ce dernier.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

NEW YORK/CARACAS (Reuters) - Les Etats-Unis ont imposé mardi de nouvelles sanctions contre des responsables vénézuéliens - en l'occurrence Cilia Flores, l'épouse du président vénézuélien Nicolas Maduro, et plusieurs proches collaborateurs de ce dernier.

Aux Nations unies, Donald Trump a exhorté dans le même temps l'Onu à soutenir le "rétablissement de la démocratie" à Caracas.

Six responsables du "premier cercle" de Nicolas Maduro, dont la vice-présidente Delcy Rodriguez et le ministre de la Défense Vladimir Padrino, sont visés par les nouvelles sanctions.

En outre, un avion privé Gulfstream 200 a été "bloqué" par les autorités en Floride. Il appartient à un représentant du vice-président du Parti socialiste vénézuélien Diosdado Cabello, que les Etats-Unis accusent d'être impliqué dans le trafic de drogue.

"Aujourd'hui, le socialisme a poussé ce pays riche en pétrole à la faillite et acculé sa population dans une pauvreté abjecte", a déclaré Donald Trump devant l'Assemblée générale des Nations unies, à New York.

"Nous invitons les nations rassemblées ici à se joindre à notre appel en faveur du rétablissement de la démocratie au Venezuela", a-t-il continué.

Le Venezuela traverse une crise économique exceptionnelle, avec une inflation de l'ordre de 200.000% et des pénuries de produits alimentaires et de médicaments, ce qui encourage les Vénézuéliens à fuir vers des pays voisins.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale