Italie: après la défaite de Renzi, le Parti démocrate est au bord de l’implosion

Par Virginie Riva

Après la défaite de Matteo Renzi lors du référendum institutionnel du 4 décembre, son parti est entré en pleine crise. Les oppositions internes les plus à gauche se réveillent, une scission est même évoquée, dix ans après la naissance du PD.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rome, correspondance.– La guerre des gauches italiennes est relancée, entre les « renziens » et la minorité de gauche. Le spectre d’une scission plane même au-dessus du Parti démocrate, depuis la défaite de Matteo Renzi au référendum constitutionnel du 4 décembre. Appelés à voter la réforme phare du gouvernement mettant fin au bicaméralisme, les Italiens ont finalement interrompu l’expérience du jeune et ambitieux premier ministre, qui a perdu son pari de transformer en plébiscite le vote en en personnalisant l’enjeu à l’excès.