Dans la campagne allemande, des Chinois vivent leur dolce vita

Par et Lei Yang

Depuis peu, de petits patrons chinois font le choix de s’installer dans un village paisible de Rhénanie-Palatinat, proche du Luxembourg et de la France. Pour le bonheur d’un couple de promoteurs germano-chinois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hoppstädten-Weiersbach (Allemagne), de nos envoyés spéciaux.- Jusqu’au milieu des années 1990, des soldats américains gardaient l’entrée, un M16 en bandoulière. Aujourd’hui, ce sont des drapeaux chinois, allemands et européens qui accueillent les nouveaux occupants du lieu. Cet ancien hôpital militaire à la sortie du village assoupi de Hoppstädten-Weiersbach est devenu un lotissement pour 280 petites entreprises spécialisées dans le négoce et un millier de résidents chinois, soit un tiers de la population locale.