Syrie : la faillite de la communauté internationale

Par et

Depuis plus de trois années, la Syrie est en guerre. Tout porte à croire que le conflit va durer : la tragédie syrienne marque aussi la grande faillite de la communauté internationale et de l’ONU, incapables de produire une solution politique pour mettre fin au conflit le plus meurtrier de ce début de siècle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a l’effroyable bilan humain, d’abord. L’armée de l’air syrienne a mené vendredi 23 janvier des raids meurtriers sur une localité rebelle proche de Damas tuant 32 civils, dont six enfants, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), une ONG basée en Grande-Bretagne, qui a dénoncé un « massacre ». Toujours selon cette ONG, qui s'appuie sur un réseau de militants et de médecins locaux, en près de quatre ans, on dénombre plus de 200 000 morts. Parmi les victimes, plus de 60 000 civils, dont plus de 10 000 enfants.