Avec le Venezuela, «Trump joue un jeu très dangereux»

Par

Donald Trump a été le premier dirigeant à « reconnaître » Juan Guaidó, l’adversaire de Nicolás Maduro, comme « président par intérim » du Venezuela. Que cherchent les États-Unis ? Faut-il craindre une intervention américaine ? Entretien croisé avec Federico Finchelstein et Alejandro Velasco, historiens à la New School de New York et à la New York University.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Donald Trump a reconnu le 23 janvier le président de l'Assemblée nationale Juan Guaidó comme « président par intérim » du Venezuela. Il a été le premier dirigeant à le faire, suivi par une dizaine de pays d'Amérique latine, mais aussi le Canada. Le Kremlin a dénoncé une « tentative d’usurpation du pouvoir ». L'Union européenne a appelé à des élections « libres et justes », sans reconnaître pour autant Guaidó. À ce stade, l'armée, par la voix du ministre de la défense, le général Vladimir Padrino, a annoncé son soutien à Maduro.