mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart ven. 30 sept. 2016 30/9/2016 Édition de la mi-journée

L'Angleterre, ou comment s'en débarrasser

26 février 2016 | Par Antoine Perraud

Charles de Gaulle s'était assidûment opposé à l'adhésion d'une « monumentale exception » : la Grande-Bretagne. Londres, en truchement de Washington et de la City, ne peut que saper l'édification d'une Europe politique et démocratique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres s'est enferré dans son chantage. Bruxelles a joué les vieilles Parques en recousant l'accord. Berlin entend continuer à déterminer, Moscou boit du petit lait, Washington appelle à la (sa) raison, Paris ne compte plus pour grand-chose, tandis que diplomates, marchands et marchés retiennent leur souffle face aux deux syllabes qui hantent l'Europe et les milieux d'affaires : « Brexit ».