Corée du Nord: les gesticulations de Trump inquiètent la Chine

Par

Habitués aux tensions, les Sud-Coréens affichent un calme remarquable face aux gesticulations de Donald Trump et aux menaces verbales du régime de Pyongyang. Mais cette escalade militaire est dangereuse. La Chine voisine s'en inquiète et fait preuve d’une fermeté nouvelle vis-à-vis de son allié nord-coréen.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Séoul (Corée du Sud), de notre correspondant.-  À Séoul, la vie est aussi trépidante que d’habitude : restaurant et magasins bondés, avenues embouteillées, vie nocturne qui bat son plein… Le principal sujet de conversation, c’est la campagne présidentielle (sud-coréenne !) en cours. L’arrivée imminente d’un porte-avions et de destroyers américains, l’appel à la retenue lundi du président chinois, les larges exercices d’artillerie organisés mardi par la Corée du Nord, les rumeurs (fausses) d’évacuation des ressortissants japonais : tous ces bruits de bottes ne semblent guère affecter les Sud-Coréens.