Venezuela: les multiples visages de l’opposition à Maduro

Par

Les manifestations contre le gouvernement vénézuélien se poursuivent, les morts s’accumulent. Le président chaviste dénonce des actions « terroristes ». Le raccourci ne peut décrire l’ensemble des mouvements de contestation, tant ils sont multiformes, avec des acteurs aux stratégies et pensées politiques diverses.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De nouvelles manifestations et un autre décès. Le bilan est de 56 morts à la date du 24 mai, selon le parquet. Depuis le début de la puissante vague de manifestations contre le président chaviste Nicolás Maduro, le 1er avril, des manifestants, des personnes qui ne participaient pas aux marches et trois membres des forces de l'ordre ont perdu la vie. À la suite de la nouvelle marche de l'opposition organisée le 24 mai, la procureure générale de la République, Luisa Ortega, a déclaré que « plus de la moitié des blessés sont dus à l’action des forces de sécurité ». Le parquet en dénombre 1 000 au total.