En Irlande du Nord: «L’Angleterre nous a poussés hors de l’Europe»

Par

L'Irlande du Nord a voté à 56 % pour demeurer dans l'Union européenne. Autant dire que le Brexit, voulu par les Anglais et les Gallois, est vécu comme une trahison. Il pourrait avoir ici des conséquences très concrètes : une nouvelle frontière avec l'Irlande du sud, un référendum sur une Irlande unifiée et dans l'UE, et le risque de faire renaître le vieux conflit irlandais. De notre envoyée spéciale à Belfast.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Belfast (Irlande du Nord), de notre envoyée spéciale.-  « On nous oblige à quitter l’Union européenne, ça n’est pas juste. » Au lendemain du vote, Tommy est encore sonné. Jeudi, ce quinquagénaire, chauffeur de taxi au nord de Belfast, est allé se coucher à 23 heures, serein. « Le vote en faveur du “Remain” [“rester” – ndlr] était donné gagnant, même Nigel Farage [le président du UKIP – ndlr] envisageait sa défaite. Quand je me suis réveillé, à 4 h 45, on annonçait 52 % pour le Brexit ! Je n’arrivais pas à le croire ! » Autour de lui, tout le monde a voté « pour rester ». Depuis vendredi, « beaucoup de gens paniquent, confesse-t-il. Personne ne sait ce qu’il va se passer, il n’y a pas de plans ! L’Angleterre nous a poussés hors de l’Europe. »