Nathalie Mistral: mes quinze ans de combats chez les guérilleros des Farc

Par

La guérilla colombienne et le gouvernement ont officiellement signé l'accord de paix ce 26 septembre, mettant fin à plus d'un demi-siècle de guerre. Depuis quinze ans, Audrey, une Française originaire de Montpellier, combat dans les rangs des Forces armées révolutionnaires de Colombie. La guérilla a révélé récemment son existence. Nous l'avons rencontrée dans les forêts du Nord-Ouest colombien et elle détaille les raisons de cet engagement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Colombie, région du Choco, de notre envoyée spéciale.- Dans sa vie antérieure, elle s’appelait Audrey. Chez les Farc, elle est Nathalie Mistral. Elle a choisi son pseudo de guérillera par nostalgie pour le vent du sud de la France. Et aussi pour Gabriela Mistral, la poétesse chilienne. Il peut sembler déplacé, ce pseudo romantique, pour prendre part à l’une des guerres les plus meurtrières de l’hémisphère nord.