Assange: ce procès qui nous consterne et nous concerne

Par

La troisième semaine du procès en extradition vers les États-Unis de Julian Assange a donné lieu, à Londres, à des débats dominés par la santé mentale de l’accusé et marqués par le cynisme de l’avocat du gouvernement américain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Londres, dans le vénérable Old Bailey aux sièges d’un vert anglais insoutenable, en ce temple de la justice occidentale garant de l’État de droit, le capitalisme réel mène un procès digne du socialisme réel.