A Liège, des «cow-boys» misent sur les tests salivaires face au Covid

Par

L’Université de Liège en Belgique lance lundi une expérience inédite en Europe : des tests salivaires gratuits et anonymes, proposés chaque semaine aux 30 000 étudiants et professeurs du campus. Du « mass screening », à rebours des préconisations, notamment, de la Haute Autorité de santé en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Liège (Belgique), de notre envoyé spécial.– Une histoire d’étiquettes les a contraints à retarder de quelques jours, au lundi 28 septembre, le lancement de l’expérience. « Les premières étiquettes collées sur les tubes, là où figurent le code-barres, avaient tendance à s’effacer. On a jugé plus sage de repousser un peu », explique Fabrice Bureau, l’un des concepteurs d’un projet inédit de tests Covid, dont les résultats seront suivis de près, en Belgique, et sans doute bien au-delà.