Les paradis fiscaux font de la résistance

Par

En voie de disparition, les paradis fiscaux ? En théorie, certainement, depuis que l'OCDE mène une lutte sans merci contre le secret fiscal entre les pays. Mais dans les faits, les riches contribuables désireux de frauder le fisc ont encore quelques beaux jours devant eux. La Suisse, notamment, résiste encore et toujours à la coopération.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsqu'on a lu la nouvelle, le premier réflexe a été de sourire, voire de ricaner. Mais peut-être était-ce un mauvais réflexe. Ou une habitude qu'il faudra bientôt modifier, sous peine de ne pas voir la réalité évoluer. Le 21 novembre, la principauté du Liechtenstein a annoncé la signature d'accords d'échange d'informations fiscales avec l'Afrique du Sud et le royaume de Bahreïn. « Faisant ainsi un pas supplémentaire pour se conformer aux standards de l'OCDE », indiquait la dépêche AFP. « Avec cet accord, le Liechtenstein s'oriente fermement sur la voie de la coopération internationale sur les questions fiscales », déclarait le chef du gouvernement Klaus Tschütscher.