L’île de Sylt est en sursis. Les joggeurs, les curistes, les nudistes, les randonneurs qui viennent profiter de ce joyau situé au nord de l'Allemagne ignorent souvent que les tempêtes de la mer du Nord grignotent chaque année un peu plus les côtes. Mais depuis des années, habitants et scientifiques tentent tout pour freiner le déchaînement des forces du climat et préserver cet environnement. Au point d'en faire un îlot de moins en moins naturel, de plus en plus interdit... C'est tout le paradoxe que démontre le documentaire réalisé par Samuel Bester en 2008 : « Comment on peut préserver la nature sans la dénaturer puisque à Sylt, la laisser vivre, c'est peut-être aussi la laisser mourir ? »