Le lanceur d’alerte Rui Pinto annonce être à l’origine des «Luanda Leaks»

Par

Les Luanda Leaks ont permis au consortium de médias ICIJ de publier des révélations sur la fortune d’Isabel dos Santos, fille de l’ancien président de l’Angola. Actuellement détenu au Portugal, Rui Pinto va être jugé pour piratage informatique au sujet des Football Leaks et risque 25 ans de prison.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après le football, l’Angola. Le lanceur d’alerte portugais Rui Pinto, à l’origine des révélations Football Leaks publiées par Mediapart et ses partenaires du réseau de médias European Investigative Collaborations (EIC), a annoncé lundi être à l’origine d’une autre fuite majeure de données, les Luanda Leaks, qui a nourri les enquêtes publiées à partir du 19 janvier par trente-six médias membres du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), dont Le Monde et RFI en France.