Sous-marins, Golan, roquettes: une campagne israélienne à rebondissements

Par

Alors qu’approchent les élections législatives du 9 avril, où Benjamin Netanyahou jouera son poste et sa liberté, les événements susceptibles d’infléchir le scrutin ne cessent de se multiplier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À deux semaines d’élections législatives israéliennes particulièrement ouvertes dans lesquelles Benjamin Netanyahou ne joue pas seulement son fauteuil de premier ministre mais également sa liberté, les événements susceptibles de faire basculer le vote s’enchaînent en accéléré et sont tous interprétés à l’aune du scrutin du 9 avril.