L'euro et le FN: Frédéric Lordon corrige Jacques Sapir

Par

« Il faut avoir tout cédé à une idée despotique pour que quelqu’un comme Jacques Sapir, qui connaît bien l’histoire, ait à ce point perdu tout sens de l’histoire », écrit Lordon dans un billet de blog.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après que Jacques Sapir, économiste à l'EHESS, a proposé une alliance de circonstance avec le Front national dans le but de fédérer les partisans d'une sortie de l'euro, Frédéric Lordon rappelle quelques évidences politiques, idéologiques et historiques...