L’armée américaine reste dans l'archipel des Chagos

Par

Le 1er janvier 2017, Londres et Washington ont renouvelé pour vingt ans le bail d’occupation de l’archipel des Chagos, qui abrite une base militaire américaine stratégique, au carrefour du Moyen-Orient et de l’Asie. La Grande-Bretagne avait déporté les habitants de ces îles de l’océan Indien en 1967.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Diego Garcia restera un « porte-avions de corail » pour encore deux décennies au moins. Au milieu de l’océan Indien, la plus grande île de l'archipel des Chagos est le siège d'une des principales bases militaires américaines outre-mer. Depuis cinquante ans, son décor de carte postale accueille du personnel permanent, des avions de chasse, des bateaux de l'armée ; les eaux turquoises de l'atoll abritent régulièrement des sous-marins tactiques.