Le pape François redoute un bain de sang au Venezuela

Par
Le pape François a déclaré dans la nuit de dimanche à lundi qu'il redoutait un bain de sang au Venezuela mais a refusé de prendre partie dans la nouvelle crise politique qui agite le pays sud-américain, estimant que son intervention pourrait provoquer davantage de dégâts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A BORD DE L'AVION PAPAL (Reuters) - Le pape François a déclaré dans la nuit de dimanche à lundi qu'il redoutait un bain de sang au Venezuela mais a refusé de prendre partie dans la nouvelle crise politique qui agite le pays sud-américain, estimant que son intervention pourrait provoquer davantage de dégâts.