Daech de plus en plus affaibli financièrement

Par

L’État islamique rencontre d’importantes difficultés à financer ses troupes, à la suite des frappes aériennes qui ont ruiné une partie de ses champs pétroliers, selon les services de défense britanniques et américains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’addition des frappes aériennes sur les champs pétroliers contrôlés par Daech, de la reprise des territoires sous contrôle du groupe terroriste, et de la destruction des lieux où il  avait stocké plus de 800 millions de dollars (700 millions d’euros) de réserves, ont déstabilisé l'État islamique, selon les services militaires britanniques et américains. Daech aurait, selon eux, de plus en plus de difficultés à payer les combattants enrôlés à l’étranger.