17 paradis fiscaux, selon le ministère du développement

Pascal Canfin a interdit à l'agence française de développement d'utiliser les services des banques installées dans ces pays peu coopératifs.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La Suisse, le Liban, Panama, les Emirats arabes unis, et treize autres pays, sont des paradis fiscaux selon le gouvernement français. L’aide publique au développement hexagonale, régie par l’agence française du développement (AFD), ne pourra plus être distribuée par les banques de ces pays, a annoncé lundi au Monde Pascal Canfin, le ministre du développement. Le ministre a fait adopter par l’AFD une liste de juridictions non transparentes ou peu coopératives en matière d’échange d’informations fiscales.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal