Berlin reconnaît officiellement sa culpabilité dans le génocide des Hereros et des Namas

Par

Après des années de tergiversations, l’Allemagne a annoncé avoir trouvé un accord avec la Namibie sur sa responsabilité dans le génocide qui a conduit à l’extermination d’environ 80 000 membres des tribus Herero et Nama. Mais la volonté de Berlin d’échapper à tout prix aux contraintes du droit international pourrait bien conduire cet acte de repentance et de réconciliation à l’échec.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne).– C’est vendredi matin, à l’aube, que le ministre allemand des affaires étrangères Heiko Maas, via un bref communiqué, a enfin confirmé les rumeurs qui circulaient ces dernières semaines. Dans un accord déjà paraphé mais encore secret, l’Allemagne reconnaît sa culpabilité dans l’extermination de 80 000 membres des tribus des Hereros et des Namas entre 1904 et 1908.