Alors que les chefs d'État et de gouvernement européens se retrouvent à Bruxelles pour discuter du calendrier et des modalités du Brexit, les Britanniques continuent d’avancer à vue. Les artisans de la sortie de l’Union européenne se font toujours aussi silencieux ou, lorsqu’ils parlent, c’est pour revenir sur les promesses faites durant la campagne référendaire. Quant aux milieux du business, à l’image de Richard Branson, le patron de Virgin dont le groupe aurait perdu un tiers de sa valeur, ils tirent la sonnette d’alarme en avertissant d’un risque de récession.