En Méditerranée, les flux de migrants s’estompent et s’orientent vers l’ouest

Par

Pour la première fois depuis le début de la crise migratoire en 2014, l'Espagne est, avant l'Italie et la Grèce, le pays européen qui enregistre le plus d'arrivées de migrants par la mer et le plus de naufrages meurtriers au large de ses côtes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Entre janvier et juin, 44 629 migrants ont rejoint l'Europe par la Méditerranée, selon les données de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre en baisse par rapport à 2017 (172 301 sur l'ensemble des douze mois) et sans commune mesure avec le « pic » de 2015, où 1 015 078 arrivées avaient été enregistrées.