Forces nucléaires en Europe: Otan et Russie engagent l’escalade

Par

Le 2 août, le traité sur les forces nucléaires de portée intermédiaire sera mort, dénoncé par les États-Unis et la Russie. Les ministres de la défense des pays membres de l’Otan viennent de décider de riposter à Moscou en mobilisant des moyens de surveillance, de renseignement, des missiles et systèmes d’armes conventionnels. Une course aux armements, tant redoutée, est lancée en Europe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Europe se rapproche dangereusement de la « crise des euromissiles » qui avait marqué le début des années 1980. Missiles nucléaires SS20 soviétiques contre missiles nucléaires Pershing américains : l’Europe était alors devenue le champ de bataille potentiel des deux superpuissances. La crise avait été telle qu'elle allait provoquer, quelques années plus tard, la signature de plusieurs grands traités de désarmement. Dont le fameux traité INF/FNI sur les forces nucléaires de portée intermédiaire.