Le «Sea-Watch 3» toujours bloqué au large de Lampedusa après avoir forcé le blocus italien

Par

En pénétrant dans les eaux territoriales italiennes mercredi, Carola Rackete, capitaine du navire humanitaire Sea-Watch 3, a forcé le blocus italien, bravant ainsi l’interdiction du ministre de l’intérieur d’extrême droite Matteo Salvini. L’ONG espère pouvoir débarquer les 40 migrants secourus au large de la Libye encore à bord. Depuis, le navire attend les instructions des autorités maritimes en face du port de l’île de Lampedusa.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis le 12 juin, le navire humanitaire Sea-Watch 3 erre en Méditerranée après avoir secouru 53 migrants au large de la Libye. La capitaine du navire a attendu quatorze jours dans les eaux internationales, avant de prendre la décision d’entrer dans le port italien de Lampedusa. L’équipage du Sea-Watch 3 est en attente des instructions des autorités maritimes depuis plus de vingt-quatre heures.